WordPress

TRANSAT JACQUES VABRE

Sous la barre des 1000 milles

Ce lundi, alors qu’ils entament leur 23e jour de mer et qu’Antoine Carpentier et Pablo Santurde del Arco viennent de remporter l’épreuve dans leur catégorie des Class40, Florian Gueguen et Raphaël Auffret sont désormais passés sous la barre symbolique des 1 000 milles restant à parcourir dans cette 15e édition de la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre.

Fort-de-France n’est, en effet, plus distante que de 800 milles pour le duo Équipe Voile Parkinson. « Il nous reste encore trois ou quatre empannages à faire avant de terminer par une grande ligne droite jusqu’au sud de la Martinique. Le vent reste cependant assez poussif puisqu’il ne dépasse pas les 20 nœuds et la mer est dégueulasse. Elle est courte et brouille un peu les routages », a commenté le Cancalais dans l’après-midi, par ailleurs confronté à des soucis de connexion mais aussi et surtout à la perte de son spi lourd. « Il a complètement explosé il y a deux jours. Il n’est malheureusement pas réparable en mer car il est déchiré sur toute la chute. Vu l’état de la mer, on ne peut pas envisager d’envoyer le spi léger car on risquerait de l’éclater à son tour. On évolue donc sous gennak et on se demande un peu comment sont toilés nos concurrents immédiats car ils ne sont pas plus rapides que nous », a ajouté Florian qui, malgré une première moitié de course éreintante pour les nerfs et une envie de plus en plus pressante d’arriver, ne ménage pas ses efforts. « On a largement assez de nourriture et d’eau pour terminer sans avoir à se rationner. On commence à avoir des sargasses mais aussi quelques grains depuis 48 heures et il continue de faire très chaud. On prend quelques coups de soleil car on passe beaucoup de temps à la barre mais c’est presque pire à l’intérieur du bateau où il fait 40°. On fait au mieux avec ce qu’on a. On aurait, comme tout le monde, aimé profiter d’une transat avec des alizés bien établis et des surfs interminables. Au final, c’est quand même un peu l’anarque cette histoire cette année mais on continue de faire au mieux », a conclu avec humour le navigateur attendu aux Antilles entre jeudi et vendredi prochains.

#CHANGERLEREGARDSURLAMALADIE
#CHAQUEPASESTUNECONQUETE
#CHAQUEMILLEESTUNECONQUETE

À propos d’Équipe Voile Parkinson
L’objectif principal du projet « Équipe Voile Parkinson » est de sensibiliser et faire changer le regard du grand public sur la maladie de Parkinson. Touché de près par cette affection neurodégénérative puisque son grand-père en a été atteint à l’âge de 62 ans, Florian Gueguen a su séduire et fédérer une équipe de passionnés ainsi que des partenaires investis autour d’une cause commune et d’un projet sportif. Née à la fin de l’année 2017, cette aventure humaine se poursuit avec en ligne de mire, la prochaine Transat Jacques Vabre et la Route du Rhum – Destination Guadeloupe 2022. Depuis sa création, de nombreuses personnes atteintes par la maladie de Parkinson ont su se retrouver dans ce défi sportif, qui laissait place au rêve et au dépassement de soi, ainsi que l’ont prouvé de nombreux témoignages reçus ou lors de rencontres sur les villages de départ et d’arrivée de grandes courses au large.
Porter haut les couleurs de l’association France Parkinson et lui apporter le coup de projecteur dont elle a besoin à l’occasion des plus grands évènements véliques : telle est l’ambition de Florian Gueguen qui, après deux années de transition, compte désormais passer à la vitesse supérieure, avec des objectifs avoués de performance. Déterminé à construire consciencieusement les choses, sans griller les étapes, le Cancalais affiche un projet ambitieux mais raisonnable.
Plus d’informations : https://equipevoileparkinson.com

À propos de France Parkinson
France Parkinson est une association créée en 1984 par le professeur Yves Agid et reconnue d’utilité publique. Forte d’un réseau de plus 70 comités locaux, plus de 450 bénévoles et plus de 10 000 adhérents/donateurs, les missions sociales de France Parkinson sont les suivantes : 
– Soutenir et assister les malades et leurs aidants
– Informer sur la maladie, les traitements et les aides
– Sensibiliser l’opinion et les pouvoirs publics
– Dynamiser la recherche France Parkinson souhaite renforcer le lien entre les malades, les proches et les différents intervenants médicaux et sociaux. Les priorités du malade sont de comprendre sa maladie pour vivre au mieux le quotidien et d’avoir accès aux structures dont il a besoin. Le progrès de la recherche conditionne quant à lui une amélioration du traitement, du diagnostic et de la compréhension de la maladie. Au-delà du malade lui-même, les proches et ceux nommés aidants sont fortement sollicités et demandent également éléments de compréhension et explications quant à la maladie. France Parkinson a également pour préoccupation de sensibiliser le grand public à la maladie de Parkinson et est engagée dans une campagne de communication sur le thème de « changeons le regard ». Toute action de nature à modifier les préjugés liés à la maladie de Parkinson est la bienvenue pour faire avancer ce sujet, qui est au-delà de l’aspect médical de la pathologie, une question sociétale et sociale d’envergure.
Plus d’informations : https://www.franceparkinson.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.