WordPress

ROUTE DU RHUM / Quatre heures qui pèsent lourd

Mais un jeu qui ne fait que commencer !

Les 138 marins engagés dans la 12e édition de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe sont rentrés dans le vif du sujet hier en début d’après-midi. Un peu trop pressés d’en découdre, mais aussi et surtout poussés par le courant, Florian Gueguen et seize autres concurrents ont fait les frais d’un départ prématuré, écopant d’une pénalité de quatre heures à réaliser dans les 48 heures. Un coup dur pour le skipper de Dopamine Sailing Team, qui, comme le tenant du titre, Yoann Richomme, et six autres de ses adversaires de la Class40, a réparé entre hier et aujourd’hui, rétrogradant du même coup lourdement au pointage.

« Je suis bien dégouté de ce départ volé. J’ai profité de la marée à contre pour effectuer ma pénalité en fin de nuit. Mais quatre heures, ça fait mal ! Reste que c’est comme ça », a commenté le Cancalais, touché mais certainement pas coulé, avec encore devant lui 3 380 milles à parcourir, soit tout un océan à traverser.

« Ce n’est que le début et tout reste à faire », a confirmé Florian qui a fait le choix de passer à l’extérieur d’Ouessant à la pointe Bretagne cet après-midi, avant de poursuivre sa route au plus près de la route directe.

« Les conditions sont quelque peu musclées. La mer, notamment, est très courte. Là, concrètement il faut que je refasse tourner un routage parce que, forcément, avec ces quatre heures de retard, mon schéma de course initial n’est plus bon. Mon objectif est de réussir à préserver le bateau, tout en faisant sud-ouest, ce qui n’a rien de simple. On devrait avoir du près pendant quelques jours. Il fait froid et c’est humide, vivement le portant ! », a relaté le marin qui avant cela, va devoir patienter encore un peu et négocier au mieux le passage de deux fronts successifs, le premier étant annoncé pour la journée de demain.

L’enjeu ? Trouver le meilleur compromis pour garder du vent mais pas trop afin de préserver le bateau.

© Easyride

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.