WordPress

ROUTE DU RHUM / J-7

À une semaine du grand départ !

Alors que c’est désormais dans une semaine tout pile que le coup d’envoi de la 12e édition de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe sera donné au large de Saint-Malo, la pression commence naturellement à monter d’un cran sur les pontons. D’autant plus que la situation météo en Atlantique Nord génère bien des incertitudes et semble promettre une entrée en matière tonique. « Cela fait plusieurs jours que je regarde les fichiers. Comme on est encore un peu loin du départ, il s’agit d’avantage d’observer la manière dont les choses évoluent plutôt que de commencer à faire des analyses très poussées car l’ensemble est encore un peu grossier. Ce qui est certain, c’est que les systèmes ne sont pas établis. On ne va pas voir les alizés avant très longtemps, si on arrive à les voir ! », commente Florian Gueguen qui s’attend également à des premiers milles sportifs. « Clairement, le début de la course risque d’être un peu chaud, avec de la mer et des vents qui vont repasser à l’ouest, voire au sud-ouest et que l’on aura donc dans le nez », annonce le skipper du Class40 Dopamine Sailing Team.

© Marc GODEFROY

Si le programme s’annonce copieux, l’impatience de larguer les amarres de et prendre le large commence cependant à peser lourd. « Si la fête est belle actuellement à Saint-Malo, j’ai malgré tout hâte de partir à présent. C’est un sentiment un peu double, avec d’un côté l’envie de profiter de l’effervescence du moment et de l’autre l’envie de rentrer dans le vif du sujet, sur l’eau. Aujourd’hui, le bateau est prêt ou quasiment puisqu’il ne reste plus que l’Internet à mettre en place, et vérifier que tout fonctionne en faisant des tests avec l’organisation », détaille le Bretillien qui participera, comme l’ensemble des 137 autres concurrents, à la présentation officielle des skippers au public ce dimanche à partir de 17 heures sur la grande scène du village, avant de continuer d’enchaîner, toute la semaine prochaine, divers rendez-vous et briefings. « Le truc, ces prochains jours, sera de réussir à faire des nuits un peu complètes pour éviter de partir avec des carences de sommeil, tout en profitant jusqu’au bout de la magie de cette phase de pré-départ ! ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.