WordPress

ROUTE DU RHUM / Dans les starting-blocks !

Départ demain, mercredi 09 novembre 2022

Initialement prévu dimanche et reporté en raison de conditions dantesques à la pointe Bretagne hier, le départ de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe sera donc donné demain, mercredi 6 novembre, à 14h15, au large de Saint-Malo. Pour Florian Gueguen et les 137 autres marins en lice, il faut naturellement appréhender au mieux le nouveau contexte météo de la course. Bonne nouvelle, il s’annonce à la fois passionnant sur le plan stratégique et rapide.

« Les derniers routages laissent envisager une traversée en 14-15 jours. C’est très rapide. Ce sera, en tous les cas, nettement plus rapide que la Transat Jacques Vabre l’an passé ! », relate le skipper du Class40 Dopamine Sailing Team qui voit d’ores et déjà tomber le temps de référence établit lors de la dernière édition par Yoann Richomme (16 jours, 3 heures, 22 minutes et 44 secondes).

« A date, on est vraiment sur un schéma classique de transat de novembre, avec deux fronts à passer dans les premiers jours, puis une bascule de vent à aller chercher pour se faufiler sous l’anticyclone des Açores et ensuite un grand schuss au portant dans les alizés. Reste que ça, c’est sur le papier. Dans la réalité, les choses peuvent se passer différemment », rappelle le Bretillien.

« Il y aura toujours des passages à niveau. Le but du jeu sera de réussir à aller le plus vite possible dans les alizés, synonymes de tapis roulant jusqu’à l’arrivée. Ce ne sera pas si simple car après un peu de louvoyage en Manche, deux options vont se présenter à nous. L’une musclée, dans l’ouest, et l’autre un peu plus cool, voire trop, vers le sud. Pour l’heure, je n’ai pas encore décidé de ce que je vais faire. Je dois refaire un point avec Hervé Laurent ce soir, lors d’un dernier briefing météo. Comme toujours, il faudra s’adapter en temps et en heure sur l’eau », précise Florian, impatient de rentrer dans le vif du sujet.

« Le fait de ne pas être partis dimanche nous promet à tous une belle course en perspective. Il va falloir bien faire attention au bateau car il ne va pas y avoir beaucoup de moments de répit », ajoute le navigateur, conscient qu’il part pour 3 452 milles qui vont s’apparenter à la fois à un sprint et à un marathon.

« Ça va être intense ! », assure Florian qui empruntera l’écluse de la cité Corsaire demain à 8h20, avant de rejoindre la zone de départ située au large de la pointe du Grouin, puis de mettre le cap sur les Antilles !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.