WordPress

ROUTE DU RHUM / Clap de fin !

“Grâce à cette expérience, je sais ce que je veux et ce que je ne veux plus”

Arrivé en milieu de nuit (23h57 heure de Paris) de mardi à mercredi à Pointe-à-Pitre, Florian Gueguen a bouclé les 3 542 milles du parcours de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe, terminant ainsi cette 12e édition en 33e position chez les Class40. « Je suis content d’avoir vécu cette expérience même si, au final, j’ai pris assez peu de plaisir sur l’eau. Lors de la première semaine de course, j’ai eu du mal à m’alimenter et j’avais le stress permanent de casser le bateau. Lors de la deuxième, il a fallu composer avec une mer croisée, des alizés soutenus et beaucoup, beaucoup de grains. La nuit, c’était difficile de savoir quoi faire, de savoir comment toiler le bateau », a commenté le skipper de Dopamine Sailing Team qui s’est régulièrement retrouvé confronté à des situations délicates. « Une fois, je me suis fait piéger alors que le ciel était assez clair et que rien n’apparaissait au radar. J’étais sous grand spi et durant quatre heures, j’ai subi une ribambelle de nuages sans autre chose à faire que de tenter de fuir. Le bateau accélérait, tapait des surfs à plus de 18 nœuds puis plantait violement dans les vagues. Je n’avais aucune idée de quand ni comment ça allait s’arrêter », a raconté le Cancalais pourtant rompu aux conditions difficiles. « Globalement, ça a été une transat bizarre, avec une météo compliquée, de nombreuses avaries et de drôles de faits de course. Je ne voyais pas ça comme ça. J’ai vécu cette Route du Rhum avec le souci constant de préserver mon bateau, ce qui n’est pas le plus facile à gérer », a indiqué Florian qui a, en ce sens, notamment fait le choix de plonger au sud au large de l’Espagne plutôt de d’affronter le passage d’un quatrième front. Un front plutôt violent qui a, de fait, généré de nombreux pépins au sein de la flotte, parmi lesquels les démâtages des Class40 d’Amélie Grassi et d’Aurélien Ducroz. « Il y a eu beaucoup de casse. J’ai fait un choix raisonnable même si j’aurais préféré rester sur une trajectoire plus proche de la route orthodromique. Ça aurait été nettement plus rapide car ça m’aurait permis de mettre trois jours de moins pour avaler la distance. Je ne regrette cependant pas d’avoir cherché à limiter les risques », a ajouté le navigateur qui aurait naturellement aimé jouer davantage aux avant-postes, mais qui a fait au mieux avec ses armes. « Cette course a été ultra bénéfique pour moi. Pour savoir ce que je veux et surtout ce que je ne veux plus », a relaté le marin dont le Mach40 mis à l’eau en 2011, bien que très intéressant pour soigner son apprentissage, est évidemment loin de pouvoir rivaliser avec les 40 pieds dernière génération, aux étraves de type « scow ». « A présent, j’aimerais beaucoup avoir un bateau compétitif. Je vais faire en sorte de me donner les moyens de mes ambitions et prendre le temps de tout bien poser. Avec un budget restreint, on a toujours la hantise de casser, et ainsi de ruiner ou d’amputer la suite de son projet. Avoir une épée de Damoclès tout le temps au-dessus de la tête, ce n’est pas très agréable et, forcément, ça influe sa manière de régater », assure Florian dont le regard est d’ores et déjà tourné vers le futur « Cette expérience m’a beaucoup appris et elle va me permettre de gommer quelques imperfections pour envisager la suite avec de vraies ambitions de performance », termine Florian Guéguen qui compte, on l’a compris, revenir plus fort et avec un projet très abouti sur la Route du Rhum  Destination Guadeloupe 2026 !

3 réflexions sur “ROUTE DU RHUM / Clap de fin !”

  1. Bravo Florian,
    A lire ton commentaire je ne suis que plus admiratif de ta combativité et tes choix raisonnés, et de ton courage tout au long de cette difficile traversée.
    Ton ambition est magnifique et donne envie, continue, tu deviens un tres grand marin, riche d expérience, reactif et tellement respectueux de la Vie.. Bravo, nous sommes avec toi mon cher Florian, et à tres vite j espere pour de nouvelle aventure..!
    Merci de tout ce que tu nous donnes..!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.